Autres bâtiments remarquables

Source : Le patrimoine des communes du Bas-Rhin, Alsace, Tome 1, article « Baldenheim », Flohic Editions, Charenton-le-Pont, 1999, pp. 579-583  par Michel Knittel

Caserne des pompiers

Rue Victor Nessler – Années 1950 en briques
La caserne des pompiers de Baldenheim est construite à l’emplacement d’une ancienne ferme après la Seconde Guerre mondiale.
Ce bâtiment industriel abritait les Établissements Strubler qui y ont fait germer des pommes de terre revendues comme semences. Les locaux ont été rachetés par la municipalité dans les années 1980 et servent depuis de caserne de pompiers, mais aussi d’atelier communal, d’école de musique et de salle de répétition.

Caserne des pompiers

Eglise catholique Saint-Louis
Eglise catholique Saint-Louis

Rue Victor Nessler – Datation 1937-39
A l’origine, l’église paroissiale de Baldenheim, devenue protestante, est placée sous le vocable de saint Blaise.
À partir de 1758 cependant, alors que le simultaneum est instauré, saint Louis est cité comme patron de l’édifice. Au XIXe siècle, l’exercice simultané des deux cultes commence à poser problème. Des affrontements violents ont même lieu en 1843. La construction d’une église réservée aux catholiques est alors envisagée. La première pierre n’est posée qu’en juin 1937. Consacrée en juillet 1938 par monseigneur Ruch, l’église Saint-Louis est achevée en 1939, à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Abris de la Ligne Maginot

Rue Georges Jacky – Années 1930 en béton armé
Il existe, sur la commune de Baldenheim, des abris de la ligne Maginot.
Ces abris, situés à l’arrière des ouvrages de combat et destinés au logement et au repos des troupes, furent camouflés sous des toits de tuile ne permettant pas à d’éventuels observateurs aériens de les distinguer des maisons environnantes. Ils servent de refuge à la population au moment de la Libération. Les toits sont alors démontés afin d’en récupérer la couverture.

Abris de la Ligne Maginot

Ancien atelier de tissage

patrimoine0412 rue de Schwobsheim – Vers 1900-1920 en brique
L’atelier de tissage de la commune de Baldenheim fonctionne jusqu’au début des années 1960.
Monsieur Tubach, maire de la commune, conseiller général et député après la Seconde Guerre mondiale, était le propriétaire de ces bâtiments industriels dans lesquels il maintient une activité de tissage déjà existante et possédait d’autres installations dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines.

Ancienne usine de cigares

Ancienne usine de cigares21 rue de Sélestat – Vers 1900 en brique
La culture du tabac est l’une des activités importantes de la région. L’usine de cigares de Baldenheim a employé plusieurs dizaines de personnes dans la localité.
Le bâtiment, affecté par la suite au travail des plants de pomme de terre, subsiste encore.

 

 

Ancienne Laiterie

8 rue de Hessenheim – Vers 1900
Comme dans beaucoup de communes alsaciennes, un mouvement coopératif important se développe à Baldenheim à la fin du XIXe siècle.
Une Caisse d’épargne est alors créée, ainsi qu’une coopérative d’élevage porcin et une coopérative laitière. Celle-ci accueille les producteurs de lait et les consommateurs pendant de nombreuses années et fonctionne jusqu’en 1981.

Ancienne Laiterie

Ancienne coopérative agricole

11 rue Victor Nessler – Vers 1900 en brique
Cette petite maison située sur la commune de Baldenheim, avec son quai de chargement est en fait un local à usage professionnel qui servit de coopérative agricole à la commune.
Elle est utilisée jusque vers les années 1980, notamment pour le nettoyage des semences.

Ancienne coopérative agricole

Ancien Atelier de Maréchal-ferrantAncien Atelier de Maréchal-ferrant

21 rue Principale – Fin du XIXe siècle en brique et bois
Baldenheim garde de nombreuses traces de son importante activité artisanale.
Cet atelier est muni d’un auvent de bois protégeant des intempéries celui qui ferre les chevaux. Il emploie plusieurs générations de forgerons et fonctionne jusque dans les années 1990.

 

Ancien Atelier de forgeron Ancien Atelier de forgeron

8 rue de l’église – Fin du XIXe siècle en pan de bois
Le rez-de-chaussée de cette maison située à Baldenheim abrite un atelier de forgeron jusque dans les années 1960.
Elle présente un colombage tardif de la fin du XIXe siècle. À cette époque pourtant, le fonctionnel primant, la brique est généralement privilégiée et le pan de bois, devenu plus rare, manque d’élégance et reste dépourvu d’éléments décoratifs.

 

 

Victor Nessler (plaque commémorative)

patrimoine102 rue Victor Nessler – XIXe siècle en pan de bois
Victor Nessler (1841-1890) naît à Baldenheim d’un père pasteur.
Il consacre ses études à la théologie et à la musique. Il présente à Strasbourg des chœurs chantés, en 1862, puis un opéra, en 1864. Il part alors pour Leipzig où il devient directeur de plusieurs chorales. S’inspirant des œuvres de Richard Wagner, il est l’auteur de nombreux opéras romantiques. En 1884, il compose Der Trompeter von Säckingen qui lui vaut un succès international. Il rentre ensuite à Strasbourg où il meurt quelques années plus tard.
Cette plaque fixée au mur de sa maison natale de Baldenheim, qui est également le presbytère, ainsi qu’un buste érigé dans le parc de l’Orangerie de Strasbourg évoquent son souvenir.

Maison de Style Prussien

patrimoine1129 rue de Sélestat – Vers le XIXe siècle en brique
Cette maison individuelle située à Baldenheim est construite en briques bicolores, rouge et or, dont l’emploi est généralement réservé aux bâtiments administratifs des communes.
Elle abrite une exploitation agricole et possédait, comme beaucoup d’habitations de Baldenheim, un atelier de tissage à domicile.

 

 

 

Ancien restaurant « Au canon »

12 rue Principale – Construit au XVIIIe siècle en pan de bois
Comme pour beaucoup d’anciennes auberges, la longue façade de cette construction est parallèle à la rue. La bâtisse abrite, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le restaurant « Au Canon ». Elle devient ensuite une épicerie puis à nouveau un restaurant.
Semblable au Restaurant « la couronne » à Scherwiller

patrimoine12

Maison de Journalier

36 rue du Haut-Koenigsbourg – Vers le XVIIe siècle en pan de bois
Cette petite maison de journalier semble être, par son style, l’une des plus anciennes du village de Baldenheim.
La sablière basse est posée sur un étroit solin de pierre qui isole l’habitation de l’humidité du sol. Le colombage est simple et la croupe de la couverture, ainsi que la petite fenêtre ménagée juste sous le faîte du toit, traditionnelle.
Ce bâtiment appartenait sans doute à une famille peu aisée.

patrimoine13

patrimoine14Mairie

1 place Ernest-Gisselbrecht – Vers le XVII siècle en briques et pan de bois
La mairie de Baldenheim occupe l’emplacement de l’école communale qui existe dès 1600.
Pendant longtemps y étaient dispensés des cours séparés pour les enfants des confessions catholique et protestante.
Le bâtiment ne porte aucune date de construction. Il se compose d’un rez-de-chaussée en dur et d’un étage au colombage parfaitement ordonnancé. Le toit à quatre pans rappelle le style des presbytères de la région ou de certaines maisons de maître. Seul le clocheton traditionnel signale la fonction municipale de l’édifice.

patrimoine15Maison Koenig ou Boegler

4, rue Principal – Bâtie au XVIIIe siècle en pan de bois
Cette ferme-auberge, autrefois dénommée maison Boegler, appartenait à de riches agriculteurs de la plaine du Ried.
Une cour, accessible par une porte charretière, sépare deux groupes de bâtiments abritant, d’une part les dépendances agricoles, d’autre part la maison d’habitation et une étable. La maison présente, côté rue, au second étage, une loggia en surplomb dont la balustrade reprend le motif de celle qui longe, sur la cour, le premier étage. Les façades, la toiture en demi-croupe et la porte d’entrée sont classées monuments historiques en 1929. Par ailleurs, le muret devant l’habitation marque une limite tout en préservant la vue sur la rue.

Mairie - Tél.: 03 88 85 30 13 - E-mail: mairie@baldenheim.fr

X