Un peu d’histoire

Aux origines

casque de BaldenheimMême si la découverte d’une hache à ailerons médians de l’âge de bronze (1300 à 800 av JC) sur les terres de notre village permet d’affirmer l’occupation du sol à cette époque, ce n’est véritablement que l’existence d’un cimetière mérovingien et carolingien d’une centaine de tombes qui atteste de l’occupation du site au VIème siècle. Les tombes découvertes par hasard vers 1902 et leur riche mobilier (fibules en bronze et en argent cloisonnées de grenat, perles de verre, collier en pâte de verre, collier d’ambre), livrent notamment le célèbre casque de Baldenheim, conservé au musée archéologique de Strasbourg. L’ensemble de la nécropole, aux vues du mobilier recueilli, se place dans une période chronologique comprise entre 550 et 650.

Crédit photo : Musée Archéologique de Strasbourg

Une étymologie incertaine

Le nom de Baldenheim apparaît déjà dans un document de la seconde moitié du VIIème siècle sous la forme de Baldo Heim. Le nom du village, raconte la légende, vient du fait que le diable y perdit un jour son chapeau. Il refusa qu’on le lui rende en disant B’haltene (gardez-le). Le village n’ayant pas encore de nom à cette époque adopta cette onomatopée. De 817 à 1022, Baldenheim est connu sous le nom de Boltenheim.

 

Les Comtes de Wurtemberg et la famille Rathsamhausen zum Stein

En 1324, les deux derniers survivants des seigneurs du Comté de Horbourg, dont Baldenheim faisait partie, vendent la seigneurie au Comte Ulrich de Wurtemberg. C’est ainsi que notre village entre dans la mouvance des Comtes puis des ducs de Wurtemberg. Ces derniers vont ensuite le donner en fief à la famille Rathsamhausen zum Stein, le hameau de Ratsamhausen-le-Haut faisant d’ailleurs partie de son finage.

Les Seigneurs de Baldenheim

À l’extinction de la noble famille des Ratsamhausen, Louis XIV donna Baldenheim en 1689 à l’ingénieur et marquis de Chamlay, premier seigneur de Baldenheim. Le village passe ensuite successivement aux Sandersleben-Coligny, descendants des Comtes de Montbéliard, en 1697, puis aux Waldner-freundstein qui le gardent jusqu’à la Révolution. Ces derniers construisirent en 1740 un château qui fut démoli en 1821.

Le Blason de BaldenheimLe blason reprend les armoiries de la famille des Sandersleben-Coligny.
Les armes de Baldenheim se blasonnent ainsi:
« De gueules au coutre d’argent ».
Ce qui signifie que le fer tranchant d’une charrue (coutre) de couleur blanche est représenté sur le fond rouge (de gueules) de l’écu.

Aux XIXème et XXème siècles

En 1843, le Simultaneum (partage de l’église entre les protestants et catholiques) provoqua un violent conflit entre les deux communautés religieuses à Baldenheim.
Au XIXème siècle, le tissage connut un développement important. Le tissage à domicile tient une très grande place dans l’économie locale et on compta jusqu’à 150 tisserands. Dans le dernier tiers du XIXème siècle, le mouvement coopératif se développa dans la commune. Une caisse d’épargne fut créée en 1890 ainsi qu’une coopérative laitière qui fonctionna jusqu’en 1981

 

Mairie - Tél.: 03 88 85 30 13 - E-mail: mairie@baldenheim.fr

X